Votre portrait, pour dire qui vous êtes

Raconter une histoire, votre histoire, est souvent un point d’accroche pour construire une relation. Révéler la personne qui existe derrière le professionnel autorise une intimité à laquelle les lecteurs sont attentifs.
Dans une relation commerciale, dire qui on est et partager ses valeurs peut être un élément démarquant.
Dans le cadre d’une communauté, les portraits sensibles cultivent un sentiment d’appartenance et de connivence.

En communication externe, le moyen de se démarquer

Globalement, nous proposons tous des produits de qualité, à des prix et des niveaux de service souvent proches. Alors pourquoi un prospect aura davantage envie d’aller vers vous plutôt que vers un concurrent ? A cause de vous ! Racontez simplement votre histoire, comment vous en êtes arrivé là, à quoi avez-vous envie de contribuer, de quelle façon ? Soyez honnête et authentique et osez parler de vous de façon personnelle ; quelles sont vos valeurs, les choses auxquelles vous croyez, votre engagement… Cette proximité est propice à crée un écrin de confiance et à tisser des liens avec des personnes qui partagent votre façon de voir la vie ou vos centres d’intérêt.

Ce portrait peut être proposé sur vos supports de communication, site internet, plaquette…, ou sur un média pour une diffusion plus large.
Les portraits de femmes entrepreneures que j’ai eu le plaisir de réaliser pour Tendances Magazine ont eu des retombées positives pour leurs affaires car « cet article est différenciant et très proche de ma nature » estime Maud. Idem pour ceux rédigés depuis 10 ans pour Le Petit Economiste. Les lecteurs découvrent qui vous êtes et apprécient. Le plaisir est décuplé quand l’histoire est belle et atypique, comme celle de Manou Merlot, à retrouver dans le magazine du Petit Economiste Eté 2019, et qui m’a valu ce gentil message : « Merci pour ce super article qui me touche beaucoup. »

En communication interne, un outil fédérateur

Plus encore que dans le cadre d’un portrait destiné à des personnes extérieures à votre organisation, un portrait diffusé en interne révèle votre sensibilité et un peu de votre intimité.
Il participe à mieux vous connaître pour resserrer les liens entre membres d’une même entité et à renforcer la cohésion d’un groupe.

C’est par exemple le cas des portraits des administrateurs de CAPEE, diffusés aux membres du réseau via une lettre d’informations. Cela vaut aussi pour les portraits d’étudiants étrangers ou d’étudiants entrepreneurs publiés sur le site web de l’Université de Poitiers, qui renforcent le sentiment d’appartenance tout en offrant une immersion aux internautes.

Portrait dans le magazine Le Petit Economiste - Eté 2019
J’adore cet exercice !

Ecrire des portraits est sans aucun doute l’exercice que je préfère dans mon métier.
Il est à la fois périlleux et passionnant.
Périlleux car il faut réussir à cerner la personne dans sa globalité en moins d’une heure (des fois ça dépasse !) : sa personnalité, ses valeurs, son histoire, ses aspirations… Entre écoute, observation, sensibilité et intuition, les contours doivent être fidèles, les couleurs lumineuses et les ombres précises pour donner du relief. (Comme le dit un célèbre peintre poitevin : « de l’ombre jaillit la lumière ! »).
Un exercice passionnant parce que les rencontres le sont souvent. Parfois le projet porté est original et interpellant. Parfois l’histoire de la personne interviewée est fascinante. Parfois la personne est attachante. D’autres fois elle est impressionnante. Parfois elle partage mes centres d’intérêt. Et des fois, son mode de pensée et de fonctionnement, sont tellement éloignés des miens que ça m’interroge.

Et il faut bien dire qu’un message de ce genre est la plus belle des récompenses : « Un grand merci pour ce bel article. Il me ressemble beaucoup. C’est très émouvant de voir comment vous avez pu synthétiser ma vie et mes ressentis en si peu de phrases. C’est une jolie découverte. » Caroline F.

Alors, contactez-moi pour que je brosse votre portrait !
Cette proposition vaut aussi pour un livre d’entreprise.

Laissez un commentaire

You must be logged in to post a comment.