Joël de Rosnay, une vision systémique et fluide du numérique.

« Il va falloir revoir nos modèles » prévient Monsieur de Rosnay. Le numérique va impacter tous les domaines : industrie pharmaceutique, agroalimentaire, banques et assurances, les énergies, l’éducation, le tourisme, l’e-commerce… Internet va fusionner avec notre environnement et nous emmener vers un écosystème informationnel où règne la « mobiquité », combinaison de mobilité et ubiquité.

 

Joël de Rosnay, docteur es sciences, président exécutif de Biotics International, ancien chercheur et enseignant dans le domaine de la biologie et de l’informatique, « Personnalité numérique de l’année 2012 » a captivé l’auditoire des Rencontres du Numérique.

Quand ce Grand Monsieur, dont la justesse des prévisions passées le fait tant appartenir au monde de la voyance que de la clairvoyance, partage sa vision de notre société à l’horizon 2032 chacun apporte le plus grand crédit à ses prédictions.

 

« Nous sommes passés dans l’ère de l’infomobilité ».

Oubliés les ordinateurs, place aux smartphone. Toutes les informations utiles seront bientôt disponibles dans notre smartphone : passeport, carte de paiement… Nous allons évoluer dans un environnement intelligent où les objets deviennent communicants. Joël de Rosnay illustre son propos de quelques exemples : la RIFD pourra indiquer à un voyageur le moment où son bagage arrivera sur le tapis de l’aéroport, lors des courses en magasin il suffira de passer son caddie entre 2 bornes pour que le total soit instantanément calculé et débité de la carte bancaire présente dans le smartphone. Evidemment ces nouvelles donnes ne sont pas sans poser quelques problèmes de sécurité qu’il faudra pouvoir régler.

L’avenir est aussi à la visiophonie nous promet-il. Et l’avenir semble déjà présent avec les Google Glasses, des lunettes connectées par bluetooth au smartphone qui offrent à leurs utilisateurs des sens supplémentaires avec la réalité augmentée.

Des exemples d’application sont à découvrir dans cette vidéo :

 

 

 

 

 

 

 

Les pronétaires au pouvoir

Sous ce nouveau vocable, imaginé par Monsieur de Rosnay, se trouvent les utilisateurs du Net qui devraient remettre en cause le modèle de nos sociétés pyramidales. Nous passons « du mass-média aux médias de masse ». Des informations se créent et s’échangent hors des médias traditionnels dans le cadre de nouvelles relations collaboratives.

Joël de Rosnay établit un parallèle entre les 3 niveaux d’intelligence de notre cerveau et Internet. Le cerveau reptilien, siège des instincts, peut être apparenté à la connectivité qu’on rencontre dans les réseaux sociaux, le cerveau limbique, siège des émotions, se retrouve dans le système collaboratif du web 2.0, wikipédia… et le cortex, siège du raisonnement, correspondrait à une forme d’intelligence collective appelée à se développer.

C’est « la révolution des petits » dans un monde en mouvance où les rapports de force font place aux rapports de flux. Un monde dans lequel nous devons apprendre à « Surfer la vie », titre de son dernier livre.

 

Pour continuer ce voyage vers le futur : www.derosnay.com

Laissez un commentaire

You must be logged in to post a comment.