Je fais ce qui me plait

Ce n’est ni une exigence, ni même un caprice mais bien la réalité de ma vie professionnelle. Quel luxe d’exercer chaque jour un métier que j’aime ! Je n’en avais pas pleinement conscience jusqu’à ce qu’une réflexion de mon fils ne me mette face à cette vérité.

Tout a commencé par un conflit qui oppose une mère à son collégien d’ado passé en mode « je travaille un minimum et certainement pas les matières qui ne me plaisent pas ». J’en étais de ma leçon de morale à « dans la vie on ne fait pas toujours ce qu’on aime » quand il me répond tout de go « qu’est-ce que tu en sais, toi tu aimes ce que tu fais ! ». Ah ! Là il marque un point et gagne aussi sur le plan de la diversion. Exit les devoirs, place à la considération de cette vérité.

C’est vrai que j’aime ce que je fais.

  • j’aime écrire,
  • j’aime réfléchir à des approches de com’,
  • j’aime les rencontres,
  • j’aime découvrir de nouvelles disciplines,
  • j’aime imaginer de nouveaux projets,
  • j’aime ce « travail » qui m’épanouit chaque jour.

C’est vrai que je suis privilégiée.

Et il est bon de prendre quelque fois le temps du recul pour savourer cette chance.

Reste à trouver les arguments à opposer à mon fils pour qu’il se remette au travail…

Laissez un commentaire

You must be logged in to post a comment.